ALGANE Informatique

Accueil du site > 3. OpenPME > 301. Présentation

301. Présentation

dimanche 2 janvier 2005


Le Projet OPEN PME

- Il est né autour du principe, que lorsqu’on veut démarer une activité commerciale, le futur chef d’entreprise à besoins de garder toutes ses liquidités pour pouvoir lancer sa future affaire.

- Quand on veut assurer un minimum de fonctionnement avec ses propres moyens, on constate généralement que l’on dispose d’un micro ordinateur qui sauf exeption n’est pas très jeune (en moyenne plus de 2 ans), qu’il travaille sous un système d’exploitation “win$$$” qui n’est plus forcement supporté, ou sinon il va falloir investir et gacher les quelques milliers d’euros que l’on a bien eu du mal à mettre de côté ou à se faire prêter, ensuite il faut trouver les logiciels pas chers qui vont bien, l’imprimante adéquate, connecter le tout et accepter de passer ses “week-end” ou nuits à faire fonctionner le tout. On ne parle pas en plus du temps nécessaire qu’il va falloir passer pour mettre en oeuvre tous ces produits : la formation c’est encore du temps et de l’argent, mais surtout il n’y a que 24 heures dans une journée et 7 jours dans une semaine. Si vous pensez aux “35 heures” alors cherchez vite une autre voie pour vous épanouir.

- Depuis qu’un étudiant Finlandais trouvant que les produits présents sur le marché ne convenait pas à ses besoins et que la communauté internationnale de volontaires potentiels pouvait dépaser tous les moyens qu’une entreprise aussi riche soit elle ne pouvait mobilier, nous avons vu se développer des alternatives aux systèmes en place.

- Il faut bien se rappeler que tous les progrès en matière de recherche et développement se font d’abord dans les “marmites géantes intellectuelles” que constituent les universités ou écoles équivalentes. Il y a d’abord l’idée qui par “principe de base” est géniale, ensuite arrivent les grands pourfendeurs que sont les grands “y a qu’a” et “faut qu’ont” qui permettent à une idée germinative de s’inscrire dans le développement humain. Ensuite comme in faut bien vivre, la belle idée couchée sur le papier, soit reste au stade du “stand-by” soit passe dans l’escacelle d’une société commerciale, qui en enrobant la chose, se l’artribuera ou la modifiera pour en faire un produit industriel.

- On arrête là notre disgression philosophique, hors de ce propos.

- Toujours est-il qu’en ces beaux jours du 3ème millénaire, après pas mal de batailles, restent en courses les produits bouillonnant et novateurs pour à proori le plus grand biens de tous : les produits “OPEN SOURCES”.

- Ils permettent à des jeunes bouillonnant d’idées de se lancer dans la modification d’un existant, pour faire évoluer un produit vers de nouveaux buts. C’est un beau challenge et c’est aussi un moyen de faire ses preuves, en vue ensuite de trouver un futur job. Il y aura toujours quelqu’un pour continuer ce que l’on aura plus le temps de développer, et les travaux que l’on aura effectué ne seront plus ce beau pavé “rapport de stage en vu du diplome convoité” qu’on aura vite classé au bout de quelques années.

- Le résultat est avant tout que cela puisse servir à quelqu’un.

- Nous y voila. Il y a bien une serie de programmes utile parmi tant autres qui sont malheuresement les incontournables de tous : la série des empécheurs de tourner en rond : les programmes qui vont rendre compte du fonctionnement de l’entreprise.

- On a beaucoup fait, vous diront certains, c’est passé de mode, diront d’aurtres. Il y a pleins de produits commerciaux et à tous les prix ...

- Si quelques “félés” s’en étaient tenus à ce type de raisonnement, on serait sous une sorte de dictature de la pensée informatique .

Quid

  • XEROX
    • Le Palo Alto
      • la première souris
  • BERKELEY
    • UNIX
      • BSD
  • APPLE
    • JOBS et WOZNIAK
      • le premier micro ... dans un garage
  • ADOBE
    • Je ne sais plus le nom mais un baba cool dans ses montagnes
  • LINUX
    • Linus Tordwald

J’allais oublier :

  • GNU
    • Richard STALLMAN

- C’est grâce à tous ceux qui ont imaginé et mis à la disposition de la communauté leurs idées, même s’ils elle ont débouchées sur des univers commerciaux que les projets OPEN ont pu avoir un sens.

- Pourquoi ces noms ? Ils sont la base de tout ensemble OPEN en informatique.

- Un micro ordinateur avec une souris (on ne plus plus s’en passer en attendant la parole, mais ce sera bruyant pour les autres), un système d’exploitation OPEN c’est mieux, au dernières nouvelles çà ressemble à UNIX ou c’est tout comme, des programmes OPEN, une imprimante de fond de tiroir, et pour imprimer facilement un standard universel : le PDF (ADOBE merci). Maintenant, je veux tout ça sur un portable (ça tourne sur un APPLE et c’est pas plus cher que les concurrents vu que tout est intégré, c’est pas du +, +, +) : derrière MACOS/X c’est un UNIX BSD ...

- C’est le point de départ de notre projet.

- Ce qu’il faut :

  • Un micro ordinateur avec écran VGA 800x600
  • Un clavier, une souris
  • 128 ou 256 Mo de mémoire pour sitiuer les idées
  • Un écran couleur quelconque mais acceptant le 800x600
  • Un disque dur 10 Go ....
  • Une imprimante à aiguille (et oui), jet d’encre ou laser : attention le prix c’est avant tout le prix du consommable, mais pas de la machine (attention ....)
  • Une connection à Internet (facultative), de préférence ADSL, mais un modem ou une ligne RNIS feront l’affaire.
  • Quelques programmes OPEN SOURCE
  • Du temps de disponible et on se lance ...

- Le système d’exploitation est un UNIX like bien supporté : un “Linux” ou “BSD” peut importe, mais pas propriétaire. Si “bugs” elles sont corrigés dans les heures ou quelques jours qui suivent et les mises à jour sont gratuites.

- Le système d’édition choisi est articilé autour du PDF pour les sorties papier ou mail car c’est UNIVERSEL . En cas de fichiers, on peut les lire sous tous les systèmes disponibles OPEN ou propriétaire, petit, moyens et gros systèmes.

- L’Internet c’est pour télécharger gratuitement les produits, se former quand on a le temps, trouver une réponse aux problèmes que l’on se pose, et quand on trouve pas, on pose la question aux autres utilisateurs : il y a toujours au moins une personne qui à déjà eu ce problème, ou bien a approché le problème. Il est plus facile de trouver la solution à un problème quand on est plusieurs.

- Pour commencer les solutions proposées sont des solutions cavenas qui permettent de traiter les flux d’informations d’une petite structure. C’est en fonction des besoins de chacun que les produits vont évoluer sans rougir face aux solutions commerciales proposées.

- On ne se lance pas dans l’aventure des SAP etc..., on veut du concret, facile à utiliser...

- La suite c’est vous qui déciderez.

- Les solutions logicielles de base retenues ne sont pas le fruit du hasard et de l’arbitraire, mais ce qui ressort des choix retenus par la société civile, qui pour la nommer notre grande administration : et oui, ils y des personnes qui font de la recherche et du développement.

- Les logiciels hors OPEN PME retenus sont un “UNIX Like”, Open Office pour la suite bureautique, PDF pour les sorties de documents, PostgresSQL pour la base de donnée (ce n’est pas MySQL, du moins pour l’instant). Il y a des raisons qui sont hors de notre propos . Telle est la vision OPEN de nos administrations européennes, on est pas les seuls sur ce coup.

- Pas le temps de jouer aux derniers gaulois dans un camp retranché, vous connaissez, NON ...

ARTICULATION DE “OPEN PME”

- Le projet OPEN PME dans une première analyse sera composé des sous projets suivants :

  • OPEN Compta
      • Comptabilté générale
  • Gestion
      • Gestion commerciale
  • Paie
      • Paie
  • Immo
      • Immobilisations
  • Bilan
      • Bilan annuel
  • Prospects
      • Gestion des prospects
  • Deb
      • Edition de la DEB
  • EDI
      • Gestion électronique des documents en vue de transmettre les documents sociaux et autres de l’entreprise sous forme dématérialisée.

- Les trois premiers projets initiés seront :

  • OPEN Compta, OPEN Gestion, OPEN Deb : c’est arbitraire, mais c’est pour tout de suite diposer de quelques briques utiles, et pour ce faire, on commence par récupérer notre existant.

ALLOCATION DES RESSOURCES SUR INTERNET

- On allouera un serveur WEB dédié à ces ensembles.

  • Le domaine réservé sera :
    • OPENPME dans les 3 variantes :
      • .com destiné à la promotion des produits
      • .net aux listes de diffusion
      • .org aux développements des sous-ensembles

- L’hébergement des produits se fera sous l’arborescence :

  • < nom du sous-ensemble >.openpme.xxx

- Ainsi la branche développement comptabilité se retrouvera sous :


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette